L’autoconsommation, qu'est-ce que c'est ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour commencer, il nous paraît indispensable d'éliminer quelques idées reçus sur l'autoconsommation photovoltaïque !

  

  • L'autoconsommation ce n'est pas être déconnecté du réseau public Enédis.

  • L'autoconsommation ce n'est pas de vivre en autarcie complète et d'atteindre une autonomie complète, mais d'y tendre le plus possible. 

Dans une installation photovoltaïque en autoconsommation, l'électricité produite par les panneaux solaires est consommée prioritairement par le bâtiment où les panneaux sont installés.

 

Tous ces appareils électriques se trouvant dans le bâtiment consomment naturellement l'électricité photovoltaïque au moment où elle produite. C'est ce qu'on appelle l'autoconsommation "spontanée".

La part d'autoconsommation spontanée varie en fonction du nombre de panneaux photovoltaïques installés - et donc de la puissance photovoltaïque - ainsi que du nombre et de la classe énergétique des appareils consommateurs. En moyenne, elle représente 70 à 90% de la production solaire photovoltaïque car les panneaux produisent au moment où la consommation du bâtiment est donc la plus élevé.

 

L'utilisation du réseau public reste donc indispensable pour le soir lorsqu'il n'y a plus de production.

Qu'advient-il de l'électricité non consommée sur place ?

Le reste de la production photovoltaïque est injectée sur le réseau public de distribution d'électricité (Enedis), avec un contrat dit de vente du surplus où seule l'électricité non auto-consommée est vendue à EDFOA. Si on a la certitude que la production sera entièrement consommé, alors il n'y a pas besoin de revendre le surplus à EDFOA et vous n’êtes plus limité par la puissance de 100 kWc imposé par la réglementation.

 

Le taux d'autoconsommation et les façons de l'améliorer

Le taux d'autoconsommation est le pourcentage d'électricité photovoltaïque consommée sur place. Il dépend de la configuration de l'installation :

  • Avec un mini kit autoconsommation de 2 à 4 panneaux photovoltaïques soit 500 à 1000 Wc : compte-tenu de la faible production d'électricité d'une installation de si petite puissance, le taux d’autoconsommation sera pratiquement de 100%.

  • Installation photovoltaïque de 3 kWc sans batterie : le taux d’autoconsommation spontanée sera de l’ordre de 20 %. Il peut être facilement doublé pour atteindre 40% au moins en modifiant les habitudes de consommation de la maison et de ses occupants... et même grimper à 70% en installant un système d'optimisation.

  • Installation photovoltaïque de 3 kWc avec batteries : le taux d’autoconsommation grimpe à 80%, et avoisine les 100% en prévoyant un système d'optimisation des consommations.

 

Combien d'économies concrète sur ma facture d'électricité ?

Cela va dépendre du nombre de kWh produits par l'installation photovoltaïque et consommés sur place.

Voici quelques exemples, valables pour une installation photovoltaïque faite à Montpellier, orientée plein sud, et inclinée de 32° en surimposition toiture (production : 1250 kWh/kWc).

Le tarif actuel mentionné pour le kWh est celui d'un kWh heures pleines en Janvier 2021, en euros TTC.

On retient une hypothèse de hausse annuelle des prix EDF de 5%, un peu inférieure à la tendance actuelle (+5,8%), mais presque conforme aux conclusions des rapports du Sénat et de la Cour des Comptes (+5,1%) :

Voir notre page consacrée à l'augmentation du prix de l'électricité en France d'ici 2030

  • Exemple installation de 36kWc autoconsommation

L'autoconsommation spontanée sera de l'ordre de 80% de la production. Soit environ 36000 kWh de moins sur votre facture EDF = 36000 kWh x 0,15 € = 5400€. A cela s'ajoute le rachat par EDFOA de votre surplus à 0,06€ par kWh soit 9000 kWh x 0.06€= 540€. Vous récupérez donc 5940€ la première année.

En prenant en compte l'augmentation importante en cours et à venir du prix de l'électricité au rythme de +3% d'augmentation par an et la prime à l'investissement pour l'autoconsommation (36 x 170€=6056€), on peut donc estimer l'économie sur 20 ans a plus de 140000€ !

L'autoconsommation photovoltaïque permet-elle d'avoir de l'électricité en cas de coupure réseau ?

 

Les normes électriques en vigueur impose que tout systèmes photovoltaïques raccordés au réseau Enedis (ce qui est le cas d'un système en autoconsommation) ne permettent pas d'alimenter le bâtiment en électricité solaire en cas de coupure du réseau Enedis. Ceci afin de protéger les techniciens travaillant sur les lignes électrique.